Un romain à poil en ski...

| | 11 commentaires »


D'accord le titre est un jeu de mots pourri. J'en aurais presque honte. C'est surtout un petchite intro pour un Ketsana perso. Je brulerai volontiers des têtes mais ma condition d'être humain m'en empêche.
Comment peut on soutenir Mônsieur Polanski de manière aussi aveugle et, excusez moi du peu, de manière aussi débile et aberrante? On dirait qu'il n'y a que 3 ou 4 péquins plus cons les uns que les autres que ça choque (si choquer est le terme approprié). Où sont les "artistes", les philosophes, les sociologues?
On est quand même en train de s'indigner qu'un mec soit coursé par la police US parce qu'il avait couché avec une fille de 13 ans il a 30 ans. Il avait de surcroit accordé une interview prétextant que ce n'était pas sa faute s'il était attiré par des filles de 13 ans. Mais coupez lui la langue, les doigts, les poils pubiens...
www.jaimelesartistes.com pour promouvoir Hadopi, www.jepissealagueuledescons.com pour promouvoir une société morale. Je m'y perds, je suis effaré, presque vaincu devant tant de débilité, anéanti par ce qui passe pour soi disant une vision "juste" des choses.
Emile Louis envisagerait de se lancer dans une carrière d'acteur afin d'obtenir le soutien inconditionnel de ses pairs, quant à Guy Georges il a de presto commencé à prendre des cours de musique...
Monsieur Mitterand de mes couilles, si je télécharge du Polanski, ça le crève? oui? Bien alors je vais émuler à bloc.




Tryptique de beignets au taro

| | 57 commentaires »




Fermeture du deuxième sous sol

| | 7 commentaires »


extrait d'une conversation privée :

"Samedi dernier dans l'après midi, alors que mes doigts pianotaient sur les boutons de l'autoradio de ma voiture, je suis malencontreusement tombé sur la fréquence d'Europe 1. C'est déjà dommage mais voilà que la voix que j'entends m'apparait tout de suite familière. Mais bien sûr ! C'est Aline ! Plus précisément Aline Afanoukoé, l'animatrice radio de Radio Nova, l'avant-gardisme musical, le sens du beat qui tue, l'épicerie fine de l'underground électro, les nuits zébrées en mode concerts gratuit le vendredi soir, que sais-je encore... Déjà, la surprise est de taille, parce que le transfert de Radio Nova à Europe 1 est assez étonnant en soi et j'étais passé à côté de cette info à la fin de l'été. Mais le plus dur est à venir. Le jingle dévoile le nom de l'émission : "Le Top 50". Bon, ne soyons pas médisant, arrêtons de voir le mal partout me dis-je. C'est Aline quand même, vous savez, le sens du beat qui tue, l'épicerie fine etc...Bon alors, finalement c'est pas mal d'être tombé là-dessus. Elle va lancer la prochaine chanson : suspens...Et là, le monde s'écroule. J'en ai mal aux doigts de l'écrire :
Sheryfa Luna - Je reviendrai.
Sans voix. C'est comme si j'apprenais que Paul Ariès avait racheté Ryan Air. C'est comme si j'apprenais que Jean Luc Mélenchon venait d'accepter le poste de ministre de l'économie dans le gouvernement Fillon. C'est comme si j'apprenais que José Bové devenait directeur de la communication de Monsanto. C'est comme si j'apprenais que Brassens était pédophile.

Passé cette déception teintée d'illusion perdue, retour à la raison, l'analyse rationnelle. J'imagine la scène :

"Bonjour Aline, assieds toi dans le fauteuil. Oui, le rail c'est pour toi, mets toi à l'aise. Voilà, ta notoriété dans le milieu de la musique radiophonique est telle que lorsqu'on on a construit la grille de programme avec le directeur de la programmation d'Europe 1, on a tout de suite pensé à toi. Ne sois pas gênée, pour nous, écoute, tu représentes l'avant-gardisme musical, le sens du beat qui tue, l'épicerie fine de l'underground électro. Voilà ce qu'on te propose Aline : une émission musicale hebdomadaire le samedi. Le nom est bouclé; c'est "Le Top 50". Pour le salaire, on a eu la direction de Nova et on sait que t'es à X € l'émission. Bon, on ne te cache pas qu'on veut miser sur toi. Pour nous tu vaux beaucoup plus que ça, on te donnes 10X € l'émission. T'es notre gage de qualité, tu vois. Bon, pour le contenu, vu qu'on est sur une des 3 radios généralistes les plus écoutées et qu'il faut absolument qu'on fasse notre retard sur France Inter avant la fin 2009, notre plan d'action est le suivant : Tu nous balances du son qui fait mouiller les ados et qui plait au plus grand nombre. Comme ça, on se récupère la tranche 19-25 ans de Fun Radio et NRJ et si on s'en garde 50% pour les programme de la semaine, on a réussi notre pari, on baise la gueule à Inter et on commence à faire chier RTL. Voilà pour le contenu. Je te laisse signer ici. Super. Pour la technique, on te laisse voir ça avec la production, ils ont winamp et toutes les compils des tubes de l'été, t'en fais pas. Bon, merci Aline et on se revoit mi-novembre pour les résultats médiamétrie."

L'argent corrompt tout, pourquoi l'intégrité musicale ferait exception ?"

L'ami, je n'aurais trouvé mots plus justes. Ici je rend hommage à ton phrasé dont je me délecte. Je troquerai volontiers un "on est mal" contre un "et ben putain, il était temps" un jour avec toi. Ton nom est tu volontairement mais il suffit d'un iota htmlesque pour réparer ça.

I want my nazi scalps!

| | 5 commentaires »

Maintenant que tout le monde a donné son avis sur Inglourious Basterds c'est au tour des Lap Lap de s'y mettre. Il restait plus grand temps avant que ne déferlent les versions camcodées et les pirates pré-post-ante-production.
On se la refait au cinéma comme quand on avait assez d'argent. Une V.O. propre de nos jours ça vaut le prix. La version canadienne de Transformers 2 tu t'en branles mais un Tarantino trilengual (américanogermanofrançais), ça se respecte.



Le thème : la seconde guerre mondiale a toujours (pour combien de temps? ça nous survivra très probablement) intéressé le cinéma (américain, français, etc.) les livres, les docus (un peu beaucoup arte!)... et c'est vrai que chacun y a un peu foutu son bordel.
Le jour le plus long nous balance du patriotisme à tout va, des héros qui ne meurent pas (normal ils sont américains), la vision manichéenne de l'histoire. On peut excuser vite fait, ça commence à dater, y'avait pas encore les générations nées avec l'histoire de la shoah.
Un paquet d'années plus tard t'as le soldat Ryan, ça donne dans l'ultraréalisme, on s'est rendu compte que la guerre c'est pas beau et on le dit, tout le monde meurt (sauf Ryan faut pas déconner), bref ça saigne, ça crie, ça pue (on imagine), on a pas envie d'y être quoi.
On casse tout on recommence avec Inglourious Basterds. Des nazis réalistes de terreurs, des américains gonflés à bloc, des français mi collabo mi résistants, un peu le cul entre 2 chaises (vivre, mais à quel prix). L'occupation ça fout la tension latente, ça peut péter à tout moment. On refait vite fait l'Histoire mais c'est jouissif, presque régressif. Le pire de l'humanité traité avec autant de talent, de dérision, ça donne +++ pour l'ambiance du film.



La réalisation : Tarantino sort Pam Grier du cachot, il en fait une époustouflante
Jackie Brown, il te récupère John Travolta de la scientologie et en fait un Vincent Vega incontournable... là il te mets en avant Christoph Watlz (tu sais Rex, flic chien ou Derrick, les séries que ta mamie regarde en streaming sur FR3) et en fait le plus flippant et envoutant nazi de l'histoire du cinéma (comment ça j'en fais trop?). Doté d'un physique quelconque il emplit chacune des scènes où il apparait d'une tension maitrisée par son intelligence accrue.
Bien servi par des dialogues qui ont tout le potentiel pour devenir culte. Si les geeks ciné se targuent de sortir les répliques de Samuel L. Jackson d'une traite en rotant, y'a de quoi faire avec Inglourious Basterds. Tarantino fait du Tarantino (qui s'en plaint?) avec brio, maitrise les codes qu'il a lui même inventés et ça claque.



L'actage : mais pourquoi Brad se fait il chier à jouer dans des daubasses à la Mr & Ms Smith ou Troie? Ce mec est un vrai grand acteur, il joue les rôles de mecs fracassés du bulbe à t'en faire pleurer les papilles. Cultissime dans Fight Club et dans Snatch (Guy Ritchie avant sa mort artistique) par exemple, il prend l'image du beau gosse, lui casse le dos et la jette par terre, au moins dans les égouts. La substance de l'acting prend sa saveur. Le basterd Aldo Raine laisse Bradounet donner le top du chef militaire. L'accent ricain from Tennessee, les répliques les plus débiles / cultes du film, Aldo The Appache mène les basterds et une bonne partie du film. Il gère ce con.

Inglourious Basterds, un film qui tue tout (surtout des nazis).

En mode footeux-geek

| | 19 commentaires »

Comme chaque fin d'année, on assiste au "clasico" dans le monde des jeux vidéo : Fifa VS PES. Autant dire que ce match ne trustera pas les médias tant la perte de Filip (partir un jour, oui, mais où?) est immense et le chagrin bla bla bla... bon d'accord je crois que les industriels du jeux vidéo (et pas qu'eux) s'en foutent.
Ce duel annuel exhibe son pic de popularité lors de la sortie des jeux susnommés, vers octobre (le match se poursuit toute l'année sur les forums) et se prépare déjà l'année N-1 à grands coups de "ouai d'accord ça c'est pourri mais le prochain ça va déchirer" ou encore de "on a trop d'idées géniales, on a pas pu tout mettre dans celui là... enfin il est super celui là mais l'année prochaine ce sera encore mieux!".
On commence vite fait les comparatifs en 2003 (pas trop envie de me casser le cul non plus) :
De 2003 à 2006 PES ééééclaaate Fifa (largement).
Depuis 2007 Fifa est passé devant just frame au début mais l'écart se creuse à chaque nouvelle édition.


Démos de Fifa 10 et PES 2010 en main, j'ai testé. Bon... Fifa fout allègrement sur la gueule de PES. Il m'a fallu toute l'abnégation possible pour terminer le seul match de PES auquel je me suis essayé. Psychorigide, mal fait, mal fait, mal fait...
Fifa (aura lumineuse + choeurs en fond) est sublime, subtil, doux, affectueux. On a envie de le câliner. On prend du plaisir insoupçonné dans des duels à l'épaule, on est subjugué par la fluidité du match, on pleure (de joie?) devant un pointu dans la surface... To régales!
Pour plus d'infos faudra attendre la sortie officielle des jeux, ensuite les tests, critiques, trolls pleuvront sur le monde de l'Internet + le monde réel (ouai les magazines, tu sais les trucs que t'achetais petit, genre Joystick).
Enfin un avis constructif sur ce problème épineux et sensible. Content d'avoir rendu service. Et pour tout ceux qui n'en ont rien à foutre du football en général ou pire encore du football dans les jeux vidéos (en gros 90% de la population) on se rabat sur le tube de l'automne.

Tryptique de poulets

| | 18 commentaires »




Tryptique de saucisses

| | 0 commentaires »




Quand on aura (presque) 20 ans, en l'an 2003...

| | 0 commentaires »

Tu étais mon interdit, mon pacte tacite. J'ai cédé. J'aurais surement nourri bien des regrets de ne pas avoir transgressé la ligne. J'en pétille aujourd'hui.
On aurait pu rester longtemps à se tourner autour. J'étais fougasse (fougueux + vivace), émoustillé, challenger de la vie. Je me souviens avoir éprouver des difficultés à te faire franchir le pas. J'ai sorti toutes mes répliques, on atteignait la réserve de la beaufitude. Je ne sais pas si ça t'a réellement emballée ou si tu n'en pouvais plus, mais tu m'as suivi.


Autrefois je n'y voyais qu'un amusement, qu'importait la distance pourvu qu'on ait l'ivresse, c'était bien. Et puis c'est moi qui t'ai suivi, ce fut mieux. Aujourd'hui c'est nous. J'aime nous.

Sound Session

| | 0 commentaires »
Je chronique ma musique avec mon ami le plaisir (certain disent que le hip hop c'est mon pote). La dégustation auditive. Pourtant, beaucoup, beaucoup, beeeaauuuccouup (trop?) de choses se cotoient par ici. Ça en devient improbable. Il saute aux yeux qu'un mec comme Bobby Sinclar (un peu ma tête de kurde c'est vrai) ne boxe pas du tout dans la même catégorie que de si nombreux "artistes" (le mot parait fort si on joue dans la cour de récréation de Bobby). A part son nom (spéculation quand tu nous tiens) cet homme n'a rien, entendons par là, aucun talent. C'est le "no skill" musical à l'état brut.



"Ouaaaai mais kan même il fé de la musik ki fait danC"... est ce un prétexte pour connaitre ses daubes interstellairemarketées par coeur et délaisser tous les autres?
"Ouuuaaaaiii mé kan tu sor le week end t'a envi 2 te vider la tête! pfffiou tu fé pas atension à la kaliT de la musik" ... là on est dans le TF1 like. Je ne renie donc pas qu'il(s) vide(nt) la tête pour y mettre du caca dedans eeeeet regardeeez... attendez, poussez encore un peu.. gggnnniii... et voila! 2kg de plus qui passent. Alors? de la musique de supermarché? des séries qui puent? ça change hein? ça change des autres chaines hein? (et encooooore une référence à Dikkenek! non mais il le fait exprès ou quoi?!).

On tombe vite à plat quand on tente une mono-discussion. C'est pourquoi j'arrête ce faux débat pour laisser exprimer ma petite dictature. Tranquille t'as vu. JE décide de qui est une merde et qui est bon ici (en fait c'est vraiment "juste" ici). Qu'importe qui ose se porter juge, je ferai exécuter sur la place publique (la plèbe comme témoin) quiconque s'opposera à ma pensée au combien forte et intelligente (mais surtout unique).
Et pourtant, derrière cette mâchoire-en-fer-sous-un-masque-de-velours (grippe A les enfants, grippe A) je m'endors tel un nounours champêtre en écoutant les "collages" merveilleux et oniriques (attention, pensée unique) de Fagottron.



Et si moi aussi je sors le samedi soir, parce que oui je veux aussi me vider la tête (ooooh c'est bon! dans une dictature t'as déjà vu quelqu'un dire que le dictateur se contredisait? non il est tout, le pour, le contre, le oui, le non, alors ta gueule!), j'écoute plutôt ce qui suit, ou bien j'égorge le "DeeJay" s'il n'arrête pas de passer du Dachibre Guetta (et oui Bobby, t'es pas tout seul) ou du Pitbull (sans rire, y'a vraiment des gens qui aiment?).

Boys Noize - My Head (Para One Remix)

Mondkopf - Libéra Me (The Noizy Kids Remix)

Qu'il est bon de se balader nu dans sa petite dictature, d'imposer sa loi. Je ne laisse à personne la chance d'exprimer un avis contraire à celui du big chef supreme, aka moi. "Ego démesuré" lancent mes détracteurs (probablement au nombre de 3) auxquels je répondrai : "..." rien en fait, je les balance aux lions direct (oui j'ai des lions dans mon évier) car à vrai dire mon égo côtoie les nuages bien la haut, et doit en profiter en ce moment même pour se bidonner sur les "meilleurs" sketches de Sim.

Abougdeflish

| | 20 commentaires »
C'est le genre de surprise que tu trouves géniale. Retrouver un vieux spot de pub qui te rappelle tant de choses (un moment, un âge, une tranche de vie). Et surtout t'arrives enfin à retrouver pourquoi tu balances des mots débiles. Bouffé par la télé je vous dit, bouffé par la télé.